Prévisions, Pétrole brut analyse fondamentale pour la semaine du 9 janvier 2017

James Hyerczyk

Le pétrole brut a vécu une semaine intéressante, avec des fluctuations des deux côtés qui ont, cependant, conduit à une hausse serrée. Les contrats à terme West Texas Intermediate à échéance en Mars ont clôturé la journée de vendredi à 54,87 $, en hausse depuis le début de la semaine de 0,21 $ (+ 0,38%), tandis que des contrats à terme du Brent à échéance en Mars clôturent à 57,10 $, en hausse de 0,28 $ (+ 0,49%).

Après un long week-end festif, au début de cette semaine, les acheteurs sont de retour en force – comme largement attendu à la lumière de l’atmosphère d’euphorie liée au lancement du programme de réduction de la production de l’OPEP. Les traders ont acheté du pétrole brut compte tenu d’une adhésion totale au programme, mais le marché a été également aidé par la baisse du dollar américain.

Malgré la course folle à l’achat, le rallye a été freiné par la crainte que les réductions prévues à la production peuvent ne pas être suffisante pour affecter sensiblement l’offre excédentaire mondiale et ainsi favoriser la stabilisation des prix.

Le 3 Janvier, le prix du pétrole a atteint son plus haut niveau des 18 derniers mois compte tenu de la ratification d’un accord entre les producteurs et les pays non membres de l’OPEP, visant à réduire la production et l’offre excédentaire. Les prix dans le premier jour de bourse de la nouvelle année ont touché une hausse de 2% avant de baisser dans le rouge de 2,6% en vue d’une éventuelle augmentation de la production par la Libye.

Les hauts et les bas ont continué dans le reste de la semaine, alors que les investisseurs ont réagi aux nouvelles à la fois bonnes que mauvaises. Ce qui a soutenu le marché est l’annonce d’une réduction de la production par l’Arabie Saoudite en conformité avec les termes de l’OPEP, après la publication des données américaines montrant une forte augmentation inattendue des stocks d’essence et des distillats.

Selon des sources de la place, en Janvier l’Arabie Saoudite aurait réduit la production d’au moins 486.000 barils par jour à 10,06 millions de barils par jour, les nouvelles ont poussé les prix du pétrole brut à la hausse.

Ce qui a freiné les prix a aidé le rapport hebdomadaire sur les stocks de l’US Energy Information Agency (EIA), en référence à la semaine se terminant le 30 Décembre, signale la forte baisse des réserves de pétrole brut de 7,1 millions de barils, flexion attribuable à l’augmentation de la production par les raffineries. Les traders avaient accordé un retrait de 2,2 millions de barils.

Cette nouvelle potentiellement haussière a toutefois été compensée par une augmentation des stocks d’essence de 8,3 millions de barils et de distillats de 10,1 millions de barils.

En ce qui concerne les autres données de la journée, les chiffres officiels américains montrent que, dans la semaine se terminant le 30 Décembre les spéculateurs sur les contrats à terme ont augmenté leurs positions nettes longues sur le pétrole brut au plus haut depuis le mi-2014.

Selon les données de Baker Hughe, les compagnies pétrolières américaines ont augmenté les plates-formes actives pour la 10e semaine consécutive, ce qui porte le total à 529 puits, le plus élevé depuis Décembre à 2015.

PRÉVISIONS

Le fort rebond et la forte vague des ventes de lundi pourraient déterminer le ton pour le reste du mois. Alors que les fondamentaux à long terme sont potentiellement haussier, il y a ceux qui restent sceptiques quant à l’accord sur une éventuelle réduction de la production de l’OPEP. Nous pourrions donc assister à une autre semaine avec des oscillations des deux sens, quoiqu’avec une légère tendance à la hausse.

À court terme, nous pourrions voir une forte volatilité et des changements brusques de direction. Bien que les traders pointent à long terme, certains pourraient effectuer des profits au premier signal négatif.

Des nouvelles quant aux nouvelles réductions de la production auront un effet haussier, mais les gains pourraient être affectés à la lumière de l’augmentation de la production en Libye ou par l’appréciation du dollar américain.

Préparez-vous à un marché mouvementé avec des fluctuations de marché des deux côtés, et avec une légère tendance à la hausse. Préparez-vous pour une augmentation de la volatilité et de brusques changements de front.

 

Ne rien manquer

Discover what's moving the markets. Sign up for a daily update delivered to your inbox

Les Derniers Articles

Tout Voir

Développer Vos Connaissances

Tout Voir

Meilleures Promotions

Les Meilleurs Courtiers