Avec les bourses qui se déplacent à la hausse, la propension au risque augmente

David Becker

Grâce aux investisseurs qui sont revenus à croire dans une reprise, les actions européennes se déplacent en positif, en participant à la hausse générale des prix qui a affecté les marchés mondiaux. Les données positives sur le commerce du Japon ont contribué à la forte hausse du marché boursier japonais. Les sociétés minières et les valeurs bancaires ont continué à augmenter, tout en augmentant les rendements des obligations d’état. En Allemagne, l’Ifo est chuté en deçà des attentes, mais le chiffre a été négligé et le Dax a finalement brisé le niveau à11700 avec un gain de 1,30%. En raison de l’appréciation de la livre sterling, le FTSE 100 marque une tendance négative. Aux Etats-Unis, les marchés boursiers se déplacent à la hausse, mais, à la suite d’une augmentation des stocks de pétrole brut supérieure que prévu, le WTI baisse et est négocié en dessous des 53 $ le baril.

Le WTI a perdu environ 1% en atteignant 52.70 $, le niveau le plus bas en deux jours. L’American Petroleum Institute (API) a signalé une augmentation des stocks de pétrole brut, de l’essence et des distillats plus élevée que prévu. Le rapport officiel EIA devrait avoir un contenu similaire. En outre, la production américaine est en croissance et, depuis la moitié de l’année dernière, il a augmenté de plus de 6%, en équilibrant la réduction de l’offre mise en œuvre par l’OPEP et d’autres pays producteurs.

Selon l’API, au cours de cette semaine, les stocks de brut américains ont augmenté de 2,93 millions de barils par rapport aux 1,5 millions attendus. L’API a également enregistré une augmentation des stocks d’essence de 4,85 millions de barils et une augmentation des stocks de distillats de 1,95 millions de barils.

En Allemagne, baisse inattendue du Ifo

En Allemagne, l’indice Ifo en janvier indique une diminution. Le point principal est, en fait, chuté inopinément à partir du 111,0 du mois dernier à 109,8, le plus bas depuis septembre. La baisse a été principalement causée par la chute des données sur les attentes, il est revenu du 105,5 en décembre à 103.2, le plus bas depuis août. L’indicateur des conditions actuelles constate une légère amélioration par rapport à partir du 116,7 en décembre à 116,9. Le chiffre global reste élevé, compatible avec la croissance qui est actuellement observée. Cependant, au moins l’Ifo suggère que, au début de l’année, les dynamiques de croissance ont subi un ralentissement.

En France, les perspectives de production ont montré une amélioration inattendue. L’indice national de confiance des entreprises résulte supérieur aux attentes, avec le sentiment dans le secteur manufacturier à 106 et l’indice des prévisions sur la production qui est en croissance incroyable de 6 du mois dernier au 8. Chiffre encore plus important, la production des entreprises augmente de 8 à 11, tandis que la confiance des entreprises est en légère baisse de 105 à 105. La demande saute de 4 à 11. Le rapport est clairement positif et, après que les données sur les indices des directeurs d’achat en France , confirme que la reprise de la zone euro non seulement continue, mais est en expansion.

Ne rien manquer

Découvrir ce qui incite les marchés à s'inscrire pour une mise à jour quotidienne envoyée dans votre boite de réception

Les Derniers Articles

Tout Voir

Développer Vos Connaissances

Tout Voir

Favoris

SymboleDernier PrixChangement
EURUSD
EUR/USD
1.1704
-0.0083
-0.7%
GBPUSD
GBP/USD
1.3355
-0.0084
-0.63%
1294.2
+1.0600
+0.08%
CL
Pétrole brut
71.850
-0.3000
-0.42%
SPX
S&P 500
2730.0
+5.7500
+0.21%
DAX
DAX 30
13009.2
-114.25
-0.87%
Cotations en direct

Meilleures Promotions

Les Meilleurs Courtiers

Ne rien manquer

Découvrir ce qui incite les marchés à s'inscrire pour une mise à jour quotidienne envoyée dans votre boite de réception