La livre baisse pour tester les niveaux faibles d’octobre conduisant le FTSE à des hausses

David Becker

Les rendements européens sont mélangés avec Gilts underperforming, alors que le FTSE 100 atteint des hauts frais, comme Sterling ascenseurs des derniers bas contre l’EUR. Pourtant, les rendements monétaires de Gilt sont en baisse et le FTSE 100 continue de tester de nouveaux sommets alors que le DAX est aux niveaux vus en dernier en 2015 que les prix du pétrole rebond des bas et avec WTI détenant au-dessus de USD 51 par baril. Les investisseurs attendent la conférence de presse d’Trump, la première depuis qu’il a été élu. Le calendrier européen s’est concentré sur les U.K., qui ont enregistré une croissance de la production plus forte que prévu pour novembre, contrebalancée toutefois par un élargissement du déficit commercial.

Les instituts de la zone euro affichent une croissance soutenue de 0,4% d’un trimestre à l’autre au deuxième trimestre. La prévision conjointe des instituts Ifo, Insee et Istat voit une croissance de 0,4% en glissement trimestriel, au quatrième trimestre 2016, ainsi qu’au premier et au deuxième trimestre cette année. On s’attend à ce que l’investissement surperforme la consommation et les taux annuels devraient être autour de 1.5% et l’inflation devrait sauter à 1.5% au Q1 et Q2 de 0.7% au Q4 2016. 1.5% est encore inférieure à la définition de stabilité de prix de la BCE, Le renchérissement marqué et le fait que les taux allemands sont nettement supérieurs à la moyenne de la zone euro font revivre les critiques de la politique très expansionniste de Draghi.

Les chiffres de production du Royaume-Uni pour novembre ont dépassé les attentes, en hausse de 2,1% sur un mois et de 2,0% sur un an, en hausse de -1,1% sur un mois et de -0,9% sur un an. Les attentes ont été pour la croissance de seulement 0,6% mois sur mois et 0,3% d’une année sur l’autre. La production manufacturière est arrivée avec une croissance de 1,3% sur un mois et de 1,2% sur un an, en hausse de -1,0% sur un mois et de -0,5% en glissement annuel en octobre.

Les données sur le commerce surpassent les données solides de production

Les données encourageantes sur la production ont été contrebalancées par une production inattendue de la construction et des données commerciales de novembre montrant un bond des importations de 3,3 milliards de livres sterling, ce qui a diminué la hausse des exportations de 700 millions de GPB. Les données commerciales montrent que la livre la plus faible ne sera pas une rue à sens unique. La livre a baissé d’environ 50 pips en baisse par rapport au dollar après une première pop dans le sillage immédiat des communiqués de données.

Les commandes de machines allemandes ont rebondi en novembre, grimpant de 5% par rapport à l’année précédente, après avoir chuté de -10% le mois précédent. Les commandes domestiques ont reculé de 3%, tandis que la croissance des commandes étrangères s’est accélérée à 5%. Les commandes intérieures se sont toutefois redressées de façon remarquable, le taux tendanciel revenant maintenant à 2%, contre -6% au cours des trois mois précédant octobre et -12% au cours des trois mois précédant septembre.

Les prix du pétrole ont repris à peine la poignée 51, après avoir été sous pression pendant les 2 dernières séances de bourse. Une accumulation plus importante que prévue dans les stocks de pétrole brut ainsi que des augmentations robustes des stocks d’essence et de distillat semblent avoir été le catalyseur qui a fait baisser les marchés au début de la semaine. Les commerçants attendent maintenant les données d’EIE publiées plus tard mercredi.

Ne rien manquer

Discover what's moving the markets. Sign up for a daily update delivered to your inbox

Les Derniers Articles

Tout Voir

Développer Vos Connaissances

Tout Voir

Meilleures Promotions

Les Meilleurs Courtiers